en
Marie Madonna
fr

Un magazine qui a pour point de départ la synthèse du visage d’individus afin d’en produire un nouveau en guise de « moyenne ». Dans une société de l’image, de l’auto-portrait dit « selfie » et de l’automatisme, cette édition utilise un procédé nécessitant l’utilisation de smartphone. Toutes les photographies sont initialement des selfies numériques replacées dans une dimension physique du tirage papier. Dans ce numéro, la pratique même qui a permis de créer les premiers portraits type est mise en avant, il s’agit de la photographie argentique. Ce projet est possible grâce à la boîte «Screenopé».

Deux étapes distinctes ont été réalisées, ne nécessitant qu’un smartphone. La première partie étant de collecter et de constituer la fameuse base de donnée de portraits. La deuxième partie repose non pas sur l’aspect physique du photographe, mais plutôt dans sa démarche et sa pratique. Une manière de faire marche arrière et de retourner à chaque individu dans sa singularité.

  • Photographie
  • Expérimental
  • Journal
  • 2019
    • ÉSAD Valence
    Portrait Type
    Portrait Type